L'énergie Reiki

Le Reiki désigne à la fois l'énergie universelle, et le système de soin énergétique d'origine japonaise qui utilise cette énergie pour apporter bien-être et santé.

 

Le terme Reiki existait déjà dans la langue japonaise quand Mikao Usui a créé ce système de soin énergétique. Étymologiquement, Rei signifie l'Univers et Ki signifie l'énergie. Ki en japonais est l'équivalent de Chi en Chine (présent notamment dans le mot Chi Qong), de Prana en Inde et de Mana aux îles Hawaï. Le Reiki est donc étymologiquement l'énergie universelle. A l'origine, le mot Reiki signifiait l'énergie cosmique ou l'énergie divine. Mikao Usui connaissait bien le Ki, ayant appris très jeune à manier l'énergie et à l'utiliser selon sa volonté afin de donner des traitements à d'autres personnes. Mais lorsqu'il a découvert le Reiki, suite à une profonde méditation bouddhiste, Mikao Usui a constaté qu'il était capable de canaliser cette énergie, mais qu'il ne pouvait pas lui imposer sa volonté. Le Reiki semble agir avec sa conscience propre, se diriger dans le corps de la personne en fonction de sa propre volonté et de ses propres priorités. C'est pourquoi Mikao Usui définissait le Reiki comme l'énergie universelle ayant sa conscience propre.

 

Nous  comprenons en cela ce qui distingue le Reiki du magnétisme. Les deux méthodes de soins énergétiques semblent assez proches, mais dans le magnétisme, le praticien utilise sa propre énergie, son propre Ki, et peut se sentir vidé de son énergie après un soin difficile. C'est ce qui est arrivé à Mikao Usui lorsqu'il utilisait le Ki pour soigner d'autres personnes et c'est pourquoi il a décidé d'abandonner cette méthode thérapeutique. Dans le système de soin énergétique qui utilise le Reiki, le praticien n'utilise pas sa propre énergie et n'est pas censé le faire. Au contraire, il doit agir comme un simple canal pour l'énergie Reiki. Son travail consiste à se connecter au Reiki, à le laisser entrer par le sommet de sa tête, passer par son cœur et ses bras et ressortir par ses mains, ses yeux et son souffle. Comme le praticien Reiki n'utilise pas sa propre énergie, mais qu'il reçoit l'énergie universelle pour la transmettre au receveur, après une séance de soin, au lieu de se sentir vidé d'énergie, il se sent au contraire rempli de cette énergie, qui est passé également en lui pendant le soin. Voilà la différence essentielle entre le magnétisme et le Reiki.

 

Le fait que le Reiki ait une conscience et une volonté propre impose au praticien Reiki beaucoup d'humilité. Le praticien Reiki n'est pas un "guérisseur" ayant un don particulier. Si la guérison arrive, ce n'est pas grâce à lui, et si la guérison n'arrive pas, ce n'est pas à cause de lui. Le but du praticien est de mettre la personne qu'il soigne en contact avec l'énergie Reiki, c'est ensuite à la personne de s'ouvrir, d'accueillir et d'intégrer cette énergie afin d'enclencher son propre processus d'auto-guérison. Le praticien Reiki ne peut donc pas promettre de guérison. Si la personne guérit, c'est grâce à elle-même et grâce à l'énergie Reiki qu'elle a su intégrer pour son plus grand bien. Le praticien Reiki n'a pas un "don de guérison" dans le sens également où le Reiki s'apprend auprès d'un maître et que tout le monde peut apprendre le Reiki et devenir capable de se soigner et de soigner d'autres personnes. A travers les initiations, ou formations au Reiki, les élèves apprennent auprès des Maîtres toutes les connaissances et les savoirs-faire techniques propres au système de soin énergétique Reiki.